Commerce et mobilité à Bruxelles : la Région doit être plus ambitieuse

Nous avons remis un avis détaillé au gouvernement bruxellois sur le projet de Plan régional de développement durable (PRDD). Il fixe les priorités politiques régionales à l’horizon 2040. Sur deux points, le commerce et la mobilité, nous estimons que le gouvernement manque de vision et de détermination.

Côté commerce

Nous partageons l’objectif du PRDD de développer le commerce de proximité pour les Bruxellois. Cependant, le gouvernement manque d’ambition alors que le secteur est un enjeu majeur pour la Région avec les 100.000 emplois qu’il représente et son apport à la qualité de vie et à l’attractivité de la capitale.

Nous demandons que la Région inclue son objectif de développement dans le futur schéma de développement commercial, annoncé pour cette année, qui devra précéder toute décision d’implantation de nouveaux mégacentres commerciaux (dont Neo).

Pour nous, l’offre commerciale existante doit être la base du schéma de développement et s’il avance d’autres options, il devra aussi accompagner et soutenir les noyaux urbains en activité.

La proximité mérite d’être privilégiée car, outre le service essentiel apporté aux Bruxellois, elle encourage la mobilité douce et répond aux besoins d’accessibilité des personnes âgées ou des personnes à mobilité réduite.

Le commerce indépendant emploie essentiellement de la main-d’œuvre locale, contribue à la vie sociale et à la sécurité en faisant vivre les quartiers

Nous nous étonnons d’ailleurs qu’aucun lien ne soit établi entre le commerce et le programme régional d’économie circulaire, dans la mesure où ce dernier encourage une économie locale non délocalisable nécessaire à Bruxelles.

Côté mobilité

Bruxelles est de plus en plus saturée par la congestion automobile, citée comme problème n° 1 par les chefs de PME. Le temps perdu en déplacements est terriblement néfaste aux entreprises, quelles qu’elles soient. L’OCDE chiffre le coût des embouteillages à 2 % du PIB par an (richesse produite).

Côté UCM, nous avons la conviction que la mobilité à Bruxelles ne pourra s’améliorer qu’en attaquant la cause de la congestion, pas ses symptômes. Diminuer significativement la pression automobile sur la ville est la condition sine qua non pour rendre son attractivité à Bruxelles.

Le gouvernement ne semble pas prendre la mesure de l’urgence en proposant dans le PRDD des solutions qui ne feront pas évoluer cette pression automobile sur la ville.  Des choix d’investissement dans les autres modes de transport doivent être réorientés afin d’apporter des solutions structurelles rapidement. Le gouvernement doit se montrer plus audacieux.

C’est pourquoi nous entendons nous investir dans la rédaction du nouveau Plan régional de Mobilité qui est en construction. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de la suite du dossier.

En savoir plus :

Avis UCM sur le Plan régional de développement durable

About Antoine BERTRAND

Conseiller en charge des matières économiques et environnementales bruxelloises. A ce titre, je défends l'intérêt des PME auprès des pouvoirs publics et dans différents organes de concertation sociale bruxelloise, réalise des études et positionne l'UCM sur des thématique plus spécifiques.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.