Énergie : constats et propositions

Energie : constats et propositionsC’est accompagnée du bureau d’études CLIMACT et entourée d’entrepreneurs de tous horizons que l’UCM a débattu de la thématique énergétique en vue de la rédaction de son prochain mémorandum. Voici le compte rendu de cette réflexion.

L’après-midi a commencé par la présentation de Pascal Vermeulen du bureau d’études Climact avec une mise en contexte de la situation climatique actuelle et des obligations internationales qui en découlent. Son propos s’est développé autour de 4 points :

  • La transition énergétique et les réductions de CO2 sont incontournables.
  • Elles sont urgentes et nous concernent tous en Europe qu’on le veuille ou non.
  • Cela crée de nombreuses opportunités économiques pour la Wallonie et Bruxelles.
  • Il est possible d’aller encore plus vite et plus loin pour plus de bénéfices.

Suite à cette introduction, l’UCM a présenté les résultats de son enquête énergie et les leçons tirées de 15 années d’accompagnement énergie sur le terrain.

La première évidence est qu’il y a un réel manque de connaissance de la thématique énergétique. En effet, notre enquête nous démontre qu’un tiers des entrepreneurs (jusqu’à 43% pour le gaz) ne connait pas sa consommation énergétique. Plus interpellant encore, près de 10 % ne savent même pas ce qu’ils payent ! Toujours aussi intepellant,  2/3 des  entrepreneurs interrogés ne changent pas  assez régulièrement de fournisseur d’énergie. Enfin, plus de 70 % ne connaissent pas les aides, primes et financements disponibles.

Ces constats démontrent que le premier enjeu est donc d’informer massivement les entrepreneurs sur l’importance de l’énergie. Savoir ce que l’on consomme est la première étape en vue d’une réduction de sa facture.

Ensuite, il est important de se débarrasser de sa consommation énergétique superflue et inutile. La meilleure énergie est celle qu’on ne consomme pas.

 

L’expérience de notre service d’accompagnement 4Eco démontre qu’il est possible d’optimaliser sa consommation en se faisant bien accompagner. Les gains sont réels et importants. Sans prendre des exemples de travaux lourds comme l’isolation extérieure ou la toiture, il est déjà possible de réaliser de belles économies avec des investissements minimes, voir nuls.

Par exemple :

  • Un meilleur éclairage permet de réaliser entre 30 et 60 % d’économie en moyenne.
  • Une régulation adaptée de son chauffage permet de gagner 15 %.
  • Une bonne gestion de son groupe de froid entraîne une réduction de 12 à 20 % de sa consommation.

Malheureusement, notre enquête démontre qu’il reste encore de nombreux obstacles qui empêchent les investissements économiseurs d’énergie : manque de financement, manque de temps, rentabilité trop faible ou trop longue, la location, etc.

Pour l’UCM il est primordial d’aider les PME à s’engager sur le chemin de la transition énergétique afin qu’elles deviennent les plus résilientes possibles aux éventuelles fluctuations de prix et aux futures réglementations.

Parmi les propositions qui sont ressorties au cours des échanges, citons l’instauration d’un système de prêts à taux zéro, l’augmentation des primes énergie (voir leur réintroduction),  le besoin d’opérer un « fuel switching » et de donner aux facilitateurs énergie beaucoup plus de moyens afin d’accompagner les entrepreneurs dans leurs démarches depuis l’audit jusqu’à la réalisation des travaux.

Autre proposition sur la table, le développement de l’autoproduction qui est d’ailleurs envisagée par 34 % des PME. Objectif : réduire la dépendance par rapport aux prix de l’énergie. Dans ce cadre, l’UCM propose de prendre exemple sur notre voisin français afin de légiférer pour autoriser l’autoconsommation partagée (je produis et revends à mon voisin qui n’a pas la possibilité de le faire). Le développement des énergies renouvelables créera une demande massive pour de nombreuses filières et de PME. Un gain de 81.000 jobs est attendu à l’horizon 2030 avec de nombreuses opportunités de business.

Et vous quels sont vos besoins pour vous aider à vous engager dans la transition énergétique ?

En savoir plus :

  • Découvrir le site du service d’accompagnement UCM en écoconception ou plus largement celui de 4Eco
  • S’informer sur le site présentant les initiatives entreprises par le fédéral afin de contribuer à l’élaboration d’une stratégie bas carbone belge

 

 

 

 

 

About Antoine BERTRAND

Conseiller en charge des matières économiques et environnementales bruxelloises. A ce titre, je défends l'intérêt des PME auprès des pouvoirs publics et dans différents organes de concertation sociale bruxelloise, réalise des études et positionne l'UCM sur des thématique plus spécifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.