UCM reçue par la ministre de l’Emploi

Cette visite a permis de faire le point … Et d’exprimer les attentes des entrepreneurs.

UCM, représentée par son président, Pierre-Frédéric Nyst, vient d’être reçu par la nouvelle ministre de l’Emploi, Nathalie Muylle (CD&V). L’occasion de faire connaissance et d’échanger autour des besoins et des attentes des indépendants et PME francophones.

Le mémorandum UCM : une base de travail

Fort de ses 250 propositions, le mémorandum UCM est un élément essentiel qui doit nourrir la réflexion des personnes en charge de la formation du prochain Gouvernement fédéral.

Différents dossiers ont été mis en exergue car ils représentent une urgence pour les indépendants et les chefs de PME francophones.

La simplification administrative est à placer au premier rang de ceux-ci. UCM propose à cet égard un défi ambitieux: faire baisser la pression de 30 % en faisant, en plus, économiser 1 milliard aux entreprises.

Nous avons également répété que la maîtrise des coûts salariaux étaient une préoccupation importante des TPE/PME, singulièrement au moment du premier engagement. La prolongation de la mesure « zéro cotisation » sur le premier engagement au delà de (fin) 2020 est donc d’une importance cruciale.

Le Groupe des 10, outil d’utilité publique

Le Groupe des 10 permet aux représentants des travailleurs et des employeurs de se parler et c’est déjà beaucoup. Il est la clé de voûte de la concertation sociale. C’est là que se concluent les accords interprofessionnels, facteurs de paix sociale. UCM entend s’y monter un partenaire constructif.

Sans aveuglement, toutefois. La FGTB est toujours la seule organisation à refuser d’augmenter le salaire minimum. Sa responsabilité est lourde quant à cette perte sèche pour 97.000 salariés que deux syndicats sur trois et tout le banc patronal voulaient éviter.

Un accord existe sur le principe d’augmenter le salaire minimum de 1,1 % et d’analyser ensemble ce qui peut être fait pour l’augmenter encore plus. Cet accord contient aussi l’idée que l’augmentation de coûts pour les employeurs devra être compensée. Pour UCM, cet accord doit être appliqué. Ni plus, ni moins.

Autant de messages qui ont été entendus par la ministre et que nous continuerons de porter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.