Grève nationale : que faire?

La grève annoncée pour le 29 mars pose de nombreuses questions. On a sélectionné les principales. Voici quelques conseils.

La grève, c’est quoi?

La grève est un droit. Pas de discussion. C’est le droit de ne pas prendre part au travail, comme arme ultime et collective des travailleurs si la concertation n’aboutit pas.

Mais la grève n’est pas un droit absolu. Il est possible d’en abuser. Déclencher une grève avant la fin de la concertation, ou sans respecter de préavis, c’est irrégulier.

De plus le droit de grève ne peut entraver d’autres droits, comme celui d’aller et venir.

Discuter, toujours

Même en période de grève, il ne faut pas perdre le contact avec les salariés. Que ceux-ci participent à la grève ou non, il reste important de trouver des compromis afin de permettre à l’entreprise de continuer de fonctionner.

Bon à savoir : l’employeur a le droit de refuser l’organisation de séances d’information ou de réunions du personnel dans son entreprise.

Par ailleurs, l’employeur a le droit de s’opposer au blocage de l’accès à son entreprise.

Le piquet de grève, autorisé?

Un piquet de grève n’est pas en soi interdit. Reste évidement interdites toutes formes de violence, d’intimidation ou de blocage.

Le blocage de la voie publique est également toujours interdit.

Les organisations patronales ont écrit à Madame la ministre Verlinden (ministre de l’Intérieur) pour lui demander d’être spécialement attentive au respect des règles durant la grève du 29 mars prochain.

Plus d’infos sur le site UCM

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.