Dispositifs d’aides « crise » et « inondations » : quelles différences ?

#UCM, à la lecture de la situation dramatique qu’entraînent les inondations en Wallonie, a décidé de lever la période de pause d’UCMVoice… On se reposera une autre fois !

Après avoir accusé le coup, sauvé ce qui est possible et constaté les dégâts, il est temps d’entamer les démarches administratives liées à cet évènement exceptionnel. Vous êtes nombreux à nous questionner à propos des aides possibles. Voici un résumé.

L’indépendant à titre principal a la possibilité de demander :

un report de ses cotisations ;
une dispense de celles-ci ;
un droit passerelle en cas d’interruption forcée – intempéries.

Les procédures ont été simplifiées pour aider les indépendants dans le cas. Les formulaires sont actualisés sur le site ucm.be, vous les trouverez en cliquant sur ce lien.

Si l’entreprise compte des collaborateurs, l’indépendant peut activer le chômage temporaire « pour conditions climatiques exceptionnelles ». Les informations, elles aussi simplifiées, sont sur le site de l’Onem.

L’indépendant à titre complémentaire peut, de son côté, prétendre au report de cotisations sociales.

Bon à savoir

Certains indépendants touchés par les inondations avaient déjà été lourdement impactés par la crise du Covid. Ils avaient donc déjà introduit une demande de droit passerelle « Covid » (de crise ou baisse de chiffre d’affaires de 40%) pour le mois de juillet, ainsi qu’un report et/ou une dispense de cotisations sociales.

Si c’est votre cas, vous ne devez pas introduire les mêmes mesures d’aides pour les inondations.

Les aides ne sont pas cumulables.

Exemple : si vous avez demandé un droit passerelle lié à une baisse du chiffre d’affaires de 40%, vous ne devez pas introduire de demande de droit passerelle pour cause d’inondations.

Photo Sudpresse crédit Yves Bastin

A noter que le droit passerelle (crise ou perte de chiffre d’affaires) est octroyé par mois alors que celui lié aux intempéries l’est par semaine complète d’interruption.

About Isabelle Morgante

Chargée de Communication chez UCM depuis 2009. Ex journaliste, je raconte de belles histoires d'entrepreneurs wallons et bruxellois dans "UCM Magazine". J'aime mettre en avant la créativité et la passion de nos chefs d'entreprise.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.