Près de 120.000 nouvelles entreprises en 2021… Un record !

Depuis 2014, Graydon, Unizo et UCM s’associent, chaque année, pour publier l’Atlas du Créateur. C’est la bible de données chiffrées sur la création d’entreprises en Belgique. Pour l’édition 2022, le focus a été mis sur les entreprises ayant débuté leurs activités en 2021, tout en analysant la dynamique des créations d’entreprises sur la période 2011-2021.

Cette synthèse de l’étude est réalisée par Charlie Tchinda Tametsa, économiste et statisticien chez UCM.

D’abord, un chiffre : en 2021, 119.830 nouvelles entreprises ont vu le jour en Belgique… C’est un nouveau record !

C’est 12,2% en plus par rapport au chiffre enregistré en 2020. Entre 2019 et 2020, l’accroissement avait été de 0,6 %. La performance est exceptionnelle dans un contexte qui est resté fortement impacté par la crise du coronavirus. En effet, plusieurs secteurs ne peuvent exercer sans contraintes que depuis le début de cette année.

Ce chiffre peut aussi s’expliquer par un rattrapage par rapport à l’année 2020. En effet, les restrictions dues à la pandémie ont sans doute incité les entrepreneurs à postposer leurs projets. On peut ainsi espérer que les entreprises créées en sortie de crise sont mieux préparées à faire face à l’adversité. 

 

Bien que la Flandre enregistre plus de 60% de ces nouvelles entreprises, on constate que l’accroissement des créations d’entreprises est plus élevé en Wallonie. En effet, en 2021, plus de 26.500 nouvelles entreprises ont été localisées en Wallonie. Soit une augmentation de 12,4% par rapport à 2020. Dans le même temps, l’augmentation est moindre à Bruxelles (+7,0 %) où plus de 12.000 entreprises ont été mises sur pied en 2021.

Rapportée à la population, la création d’entreprise s’améliore en Wallonie et à Bruxelles et se stabilise pour l’ensemble du pays. En 2021, on compte 9,2 nouvelles entreprises pour 1.000 habitants en Belgique (contre 9,3 en 2020). En Wallonie, ce chiffre progresse (+0,8 %) à 7,3 créations pour 1.000 habitants. La province du Brabant wallon est la plus prolifique, alors que celles de Luxembourg et du Hainaut sont les moins créatrices sur base de ce critère. A Bruxelles, on compte près de 10 nouvelles entreprises pour 1.000 habitants.

Davantage de sociétés

Dans le panel de formes juridiques, la personne physique reste prépondérante (55,8 %) mais les créations d’entreprise sous le régime de sociétés (44,2%) augmentent plus vite. En effet, les nouvelles sociétés ont enregistré un accroissement de 19,4% entre 2020 et 2021, contre 7,1% pour les personnes physiques. En société, la SRL, qui regroupe toutes les anciennes SPRL, est la forme la plus utilisée.

Les hommes (60 %) sont majoritaires parmi les entreprises créées en personne physique. En revanche, la croissance des nouvelles entreprises créées par les femmes (+10,5 %) est plus forte que celle des hommes (4,9 %). Sachant que dans la population totale des travailleurs indépendants en Belgique, le ratio est de deux tiers d’hommes et un tiers de femmes, la féminisation de l’entrepreneuriat va se poursuivre si toutes ces entreprises survivent.

 

Moins de faillites

Au-delà de 5 ans, plus de 4 entreprises sur 5 (85,5 %) survivent à leurs premières années. Il faut remarquer que, pendant le confinement dû à la pandémie de la covid19, un moratoire sur les faillites a été instauré pour éviter que les entreprises ne cessent leurs entreprises. Cela explique l’accroissement de ce taux de survie qui n’était pas supérieur à 70 % en 2019.

Les conseils en gestion, la vente à distance et les soins de revalidation ambulatoires constituent le top 3 des secteurs dans lesquels on enregistre le plus de nouvelles entreprises en 2021.

Afin de poursuivre l’amélioration du paysage entrepreneurial en Belgique, UCM propose :

  • De poursuivre l’amélioration du statut social des travailleurs indépendants ;
  • De maintenir les réductions de cotisations sur le premier engagement ;
  • D’informer à propos des soutiens financiers publics ;
  • De monitorer l’impact de la fin du moratoire sur la survie des entreprises ;
  • De favoriser l’esprit d’entreprendre dans les cursus scolaires et les compétences entrepreneuriales.

Pour prendre connaissance de l’Atlas, il suffit de cliquer sur ce lien.

About Isabelle Morgante

Chargée de Communication chez UCM depuis 2009 et aujourd'hui responsable de la communication digitale. Je veille à mettre en lumière le travail et l'expertise des conseillers du service d'études, toujours au service des entreprises wallonnes et bruxelloises.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.