Un enfant = un enfant, une famille = une famille

kids-girl-pencil-drawing-159823Cela semble évident et pourtant, il a fallu se battre pour qu’un enfant d’indépendant ait les mêmes droits aux allocations familiales qu’un enfant de salarié. Aussi, lorsqu’on parle de la réforme des allocations familiales, nous sommes très attentifs…

Les réformes en tant que telles, nous ne les avons pas choisies. Et vous non plus ! Mais elles se sont imposées dans le cadre du package de la sixième réforme de l’État et nous avons dû faire avec.

Parce que des parents indépendants ont les mêmes attentes que des parents salariés,  notre position s’articule autour de deux grands principes : équité et efficacité.

Concrètement, nous voulons une réforme où chaque famille continue de bénéficier de montants d’allocations familiales de base équivalents à ce qui existait auparavant.

Wallonie : ce sera 155 € de base pour tout enfant

En Wallonie, nous l’avons obtenu !  Des suppléments sociaux sont aussi prévus, avec une certaine progressivité et sans plus de limitation à certains statuts.

En Wallonie, la décision est en effet prise : à partir de 2019, chaque enfant aura droit  à un montant de base unique de 155 euros.  On dispose d’un système clair de soutien à la parentalité. Et qui ne sort pas les allocations familiales de la Sécu.  On conserve un vrai outil de sécurité sociale, on n’en a pas fait un simple budget de lutte contre la pauvreté qui délaisserait les familles à revenus moyens.

Pour une réforme maîtrisée dans son organisation

Ça, c’est pour les grands principes mais il reste encore beaucoup de pain sur la planche pour assurer la continuité des paiements des allocations familiales aux familles d’ici 2019, date à laquelle c’est la Région qui chapeautera la gestion des paiements avec caisses d’allocations familiales agrées.

Et ce n’est pas un sujet anodin :Les allocations interviennent directement dans le budget du ménage de plus de 80% des familles Click To Tweet

Elles sont mêmes vitales pour une famille sur deux.

Autre enjeu de taille : la réforme doit être maîtrisée budgétairement.  Et là, nous attendons quelques éclaircissements.

Et Bruxelles ?

A Bruxelles, aucune décision n’est prise à l’heure actuelle.  C’est inquiétant. Quid de la continuité des paiements ? Quid du coût ? Nous l’avons dit au gouvernement bruxellois et nous le répétons : notre expertise est à son service pour faire avancer ce dossier ô combien important pour les familles.

En savoir plus :

 

 

 

 

About Renaud FRANCART

La sécurité sociale des travailleurs indépendants reste un levier important pour développer l'entreprenariat. J'écris ici, avec le Service d'Etudes, pour défendre les intérêts des indépendants en matière de pensions, de droit passerelle, d'assurance maladie-invalidité,... N'hésitez pas à réagir et à commenter.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.