Coronavirus : Ne pas laisser de chèques en plan

Prolonger les chèques (éco, repas…) de 6 mois pour surmonter la crise. Le Conseil national du travail le demande au gouvernement.

Le coronavirus est une catastrophe sanitaire et économique. Ce qui faisait encore sourire certains incrédules au cœur du mois de février s’est mondialement imposé pour devenir d’une effrayante banalité en moins d’un mois. Plus guère de sourires aujourd’hui pour constater que toute l’économie subit de plein fouet une crise qui prendra du temps à effacer.

Le nombre de commerces fermés et d’entreprises à l’arrêt (total ou partiel) donne le tournis. Faire circuler les chèques (qu’ils soient repas, cadeau, éco, sport ou culture) dans ce contexte devenait impossible.

Il fallait une solution simple et surtout s’assurer que le moindre apport d’argent frais puisse être canalisé. Pendant la crise, mais aussi une fois la reprise arrivée.

Sauver l’outil

Dans les commerces et l’horeca (entre autres), les éco-chèques et les titres-repas sont un incitant précieux pour les consommateurs à dépenser leur argent en Belgique.

C’est donc un élément qu’il ne faut pas négliger au moment de sauvegarder chaque circuit conduisant cet argent de la poche du consommateur à la caisse du magasin, du café, du restaurant…

Obsolescence programmée

Or les chèques ont une validité limitée, une date de péremption. Et si les magasins sont fermés, les chèques non dépensés risquent d’être perdus pour tout le monde.

Les syndicats et les patrons se sont donc réunis (électroniquement, distanciation sociale oblige) pour indiquer qu’ils voulaient que les chèques qui arrivaient en bout de validité au mois de mars, avril, mai ou juin devaient être prolongés de 6 mois à partir de leur date d’expiration. Pour les chèques sport et culture l’extension va jusqu’au 31/12.

Pour le consommateur c’est un pouvoir d’achat qui est conservé. Pour les entreprises, c’est la promesse d’encaisser plus de chèques une fois rouverts. Tout le monde est gagnant !

Difficile de croire que cette mesure va à elle seule sauver l’économie. Mais c’est en saisissant cette opportunité et toutes celles qui se présenteront que nous pourrons traverser cette période difficile.

La balle est dans le camp du gouvernement fédéral.


UCM vous informe

  • Découvrez nos questions fréquentes, elles sont continuellement mises à jour sur le site ucm.be.
  • Pour suivre les informations officielles sur Twitter, nous avons créé une liste.
  • Pour les mesures spécifiques aux entrepreneur(e)s bruxellois(e)s, rendez-vous sur le 1819.
  • Pour les mesures spécifiques aux entrepreneur(e)s wallon(ne)s, rendez-vous sur le 1890.
  • UCM soutient Startup Vie et invite les indépendants et PME qui proposent des solutions concrètes et gratuites pour aider les familles, les indépendants, les hôpitaux comme les écoles, … à surmonter covid19 à indiquer leurs offres sur la plateforme StartUp Vie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.