Et le chômage “force majeure” juqu’en décembre, on en parle ?

Le Groupe des 10 a un accord sur la prolongation du chômage “force majeure” jusqu’à fin décembre. Le Gouvernement tarde à répondre.

Rétroactes

En mai, le Groupe des 10 s’est accordé pour prolonger, notamment, le chômage temporaire pour raison de force majeure pour tous les secteurs jusqu’au 31 août.

Le Gouvernement et les 10 présidents de partis qui le soutiennent ont intégré cet accord à leurs décisions.

Et ensuite ?

La question se pose d’évidence : que se passera-t-il à partir du mois de septembre ?

Le Gouvernent a déjà annoncé qu’il ne continuerait pas le chômage pour raison de force majeure pour toutes les entreprises. Il va restreindre. Et créer, pour les entreprises qui n’auront pas accès au chômage pour force majeure, une nouvelle forme de chômage économique (étendu à 8 semaines au lieu de 4).

Accord sur un critère critère

L’accord du Groupe des 10 de juin avance un critère pour conserver l’accès au chômage force majeure : les entreprises qui ont déjà pratiqué la formule en mars, avril, mai ou juin (jusqu’au 20) doivent pouvoir le poursuivre jusqu’à fin décembre. Les autres gardant la possibilité de pratiquer la nouvelle formule de chômage économique.

Le Gouvernement, lui, proposait de répartir par secteur au lieu de travailler par entreprise. Mais cette approche montre assez rapidement ses faiblesses. Des entreprises lourdement impactées par la crise, il y en a dans tous les secteurs!

Pas de réponse

Depuis la conclusion de cet accord, le Groupe des 10 demande à être reçu par le Gouvernement. Histoire de voir quel critère sera finalement appliqué. Mais aucune réaction ne nous est parvenue.

Or depuis, on sait que les “pouvoirs spéciaux” se sont clôturés. Les esprits risquent de se concentrer rapidement sur d’autres sujets en oubliant cette demande unanime des partenaires sociaux.

Pour nous, il est important qu’un maximum de PME impactées par la crise puisse conserver l’accès au chômage force majeure (plus simple et moins cher pour l’employeur qui la variante “chômage économique”).

Nous continuerons à sensibiliser le Gouvernement en ce sens…quel que soit sa forme.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.