Circular Wallonia : les grandes lignes d’une stratégie ambitieuse

En février 2019, le Parlement wallon présentait un rapport introductif sur l’économie circulaire. S’en sont alors suivies une série de consultations qui ont abouti à la stratégie régionale d’économie circulaire. Nous vous en expliquons les lignes directrices.

S’assurer que les produits et matières conservent leur valeur le plus longtemps possible, en maintenant les ressources qui les composent dans le cycle économique. En bref, c’est ça l’économie circulaire.

Il s’agit donc de “boucles de valeurs”. En cela, elle s’oppose donc à l’économie “linéaire” caractérisée par les étapes “extraire-fabriquer-consommer-jeter”.

Plus concrètement, adopter l’éco-conception permet aux entreprises d’améliorer la qualité de leurs activités et de se différencier positivement sur le marché.

Exemple en images :

L’implication du lobby UCM

Début 2020, notre équipe lobby rencontrait le Service public de Wallonie pour exposer les besoins, attentes et enjeux des PME face à ce nouveau modèle économique : approches sectorielles, accompagnement et financement, marchés publics, maillage, circuits courts, etc étaient à l’ordre du jour.

Quelques mois plus tard, nous faisions partie du Comité d’orientation qui participe à la définition de la stratégie. Son rôle ? Faire remonter les constats du terrain pour élaborer des propositions d’actions et les recalibrer si besoin.

Les domaines d’action

Le Gouvernement a validé 5 champs d’actions prioritaires que sont :

  1. la production et l’offre de biens et services circulaires ;
  2. la demande et la consommation de biens et services circulaires;
  3. la mobilisation de tous les acteurs;
  4. la gestion des déchets-ressources;
  5. les chaînes de valeurs prioritaires.

Au sein de ceux-ci, on retrouve plusieurs revendications UCM :

  • Dispositif de financement unique pour la transition énergétique et léconomie circulaire : inscrit dans la Déclaration de politique régionale, ce mécanisme devrait permettre de rendre plus lisible l’offre de financement et d’accompagnement à destination des PME. De nouveaux outils de financement de l’économie circulaire devraient voir le jour au sein du monde bancaire, mais la Wallonie compte surtout capitaliser sur les dispositifs existants (chèques entreprises, projets d’animation économique, outils de la Sowalfin, …);
  • Croiser l’aménagement du territoire avec les objectifs de l’économie circulaire : UCM l’a dit et redit, il faut aménager les territoires de façon cohérente et complémentaire. Une mixité des fonctions est indispensable pour revitaliser certains espaces;
  • Amplifier les liens entre entreprises : c’est précisément cette mixité qui permettra de développer un meilleur maillage wallon que nos équipes appellent de tous leurs voeux;
  • Des cartographies mettront en évidence l’éventuel manque d’entreprise actives dans certains secteurs sur un territoire donné;
  • Les marchés publics wallons fixeront un pourcentage d’achats de bien dits circulaires à atteindre d’ici 2025;
  • Identifier et lever les barrières à l’économie circulaire : qu’elles soient d’ordre administratif ou financier, des groupes de travail proposeront des solutions pour y remédier et UCM compte bien en faire partie;
  • Développer une stratégie sectorielle : construction et bâtiments – industrie alimentaire et systèmes alimentaires – matières plastiques – transport – métallurgie – eau – textiles sont autant de chaînes de valeur pour lesquelles des task forces développeront des actions coordonnées.

Mais aussi quelques points d’attention qu’UCM ne manquera pas de relever lors des prochaines consultations :

  • Secteur tertiaire (commerce, horeca, …) : doit pouvoir bénéficier de la Stratégie d’économie circulaire au même titre que les industries
  • Conditionnalité : il faudra veiller à ce que l’intégration de l’économie circulaire dans les critères d’octroi de financement des entreprises ne soit pas bloquante mais joue plutôt un rôle incitatif;
  • Label : UCM sera attentif à ce que la création d’un label n’induise pas de complexité administrative pour les PME d’une part, et ne brouille pas le consommateur d’autre part;
  • Financement : les moyens proposés aux PME pour amorcer leur transition circulaire doivent permettre de financer le laps de temps avant que leurs investissements ne deviennent rentables.

UCM a été pionnière de l’économie circulaire grâce à son service qui accompagne les PME dans ce domaine depuis plusieurs années. Quatre orientations sont proposées aux entrepreneurs désireux d’intégrer la durabilité à leurs activités : environnement & énergie – éco-conception – circuits courts – réglementation alimentaire.


UCM vous informe et vous accompagne :

About Daphné Sior

Convaincue que « le meilleur moyen de prévoir le futur, c’est de le créer », je m’intéresse naturellement aux entrepreneurs, créateurs de valeur dans un monde qui bouge sans cesse. En tant que conseillère au sein du Service d’Etudes et de Lobby, et principalement en charge des matières économiques, j’agis en faveur d’un environnement favorable et d’un soutien (financement et accompagnement) efficace à nos PME !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.