Conférence pour l’emploi : Attention aux PME

Le Ministre Dermagne a convoqué une grande conférence sur l’emploi. UCM y porte la voix des PME. Le but de la manifestation reste toutefois flou.

L’accord de Gouvernement l’avait prévu. Une conférence pour l’emploi serait organisée annuellement. Elle rassemblerait tous les niveaux de pouvoirs et tous les partenaires sociaux. Elle a lieu ces 7 et 8 septembre.

Cette année, le thème retenu est “les fins de carrière”. Ce débat est évidement en lien avec la réforme des pensions, également dans les cartons du Gouvernement (la Ministre Lalieux (PS) l’a dévoilée récemment). Le sujet est fondamental, et donner la parole aux acteurs est essentiel.

Dans la forme donc, tout semble réuni pour qu’un débat intéressant puisse être tenu. Cela dit, les écueils de cette conférence ne manquent pas.

Les employeurs au balcon

En matière d’emploi, les entreprises font partie de la solution, pas du problème.

Ce point fondamental, nous l’avons répété à toutes les parties prenantes à la conférence. Quand on exige qu’un emploi soit comme ceci (“de qualité”) ou comme cela (“bien payé”), on néglige trop souvent que cet emploi doit d’abord être créé et maintenu par un employeur. Et que cet employeur doit aussi trouver son compte dans la situation, et y survivre …

Le banc patronal a dû constater que ceci n’est pas encore clair pour tout le monde. Même s’il est évident que des évolutions sont possibles et souhaitables.

Nos priorités

Permettre aux entreprises de travailler en réseaux, mettre l’accent sur l’apprentissage en alternance, rappeler l’importance de la simplification administrative. Et évidement tenir compte des spécificités des PME dans leur rôle d’employeur. Nous y avons veillé.

Mais ceci n’a pas levé toute inquiétude quant au résultat de cette conférence. On nous promet un plan d’actions pour fin 2021… c’est assez vague.

Sujet très large

D’abord limité aux fins de carrière, le “scope” de la conférence a été étendu à l’ensemble de la carrière, puis les questions de sécurité sociale et d’ergonomie (entre autres) se sont rapidement ajoutées à l’agenda. Elles montrent que “tout est dans tout”, comme on dit.

Les positions étaient déjà éloignées sur la seule question des fins de carrière. Ajouter massivement des sujets de tension a certainement compliqué les possibilités d’émettre des propositions communes.

Timing très restreint

L’idée de faire s’exprimer les parties durant seulement deux jours, en présence de caméras une bonne partie du temps, est discutable. Ce format ne facilite pas les concessions nécessaires chez les uns et les autres afin de construire des accords équilibrés.

Conclusion : beaucoup de bruit pour rien?

Il est permis de penser que les réalités soient différentes selon les Régions et que les positions très antagonistes des partenaires sociaux imposent une certaine modestie, quant aux potentiels résultats concrets de cette conférence. En tout cas, UCM fera tout pour en faire l’occasion de mettre l’intérêt et la spécifié des PME en exergue.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.