En 2022, ce sera mieux !

Deux ans de crise, il faut passer à autre chose.  C’est le vœu des indépendants et patrons de PME. C’est le vœu du service d’Etudes et de Lobby d’UCM qui présente ses objectifs 2022. Un article signé Caroline Cleppert, directrice du service d’études et Renaud Francart, conseiller statut social et pension.

L’équipe du service d’études UCM au complet. De gauche à droite : Caroline Cleppert (directrice), Matthieu Dewèvre (conseiller emploi et formation), Sophie Heuskin (conseillère économie et Bruxelles), Charlie Tchinda (statisticien et coordinateur études), Renaud Francart (conseiller statut social et pension), David Piscicelli (conseiller emploi et formation), Daphné Sior (conseillère économie et professions libérales) et Silvia Doga (conseillère énergie et environnement). Photo Luc Léonard.

Dans quelques semaines, l’Europe passera le cap du deuxième anniversaire de la crise sanitaire.  Une triste et dramatique parenthèse que les entrepreneurs voudraient laisser derrière eux le plus vite possible ! Il est temps de gagner du terrain sur la maladie, de la devancer.

Il est temps aussi de mettre à nouveau sur la table les réformes et plans qui doivent jeter les bases pour un environnement propice aux développements des entreprises, au bien-être des indépendants, à une transition vers un modèle durable et à la santé économique de notre pays. 

Tenir compte d’un contexte toujours instable, mais se donner des objectifs d’amélioration aussi à moyen et long terme des conditions pour entreprendre, c’est bien la façon dont le service d’Etudes envisage 2022. Avec la détermination de porter haut la voix des indépendants et patrons de PME.

Contexte sanitaire et économique encore instable

Jusqu’à présent, le coronavirus et ses variants ont gardé une longueur d’avance sur les confinements successifs, les vaccins, les restrictions de déplacement et l’ensemble des dispositifs mis en place pour les contrer.

Depuis mars 2020, les entreprises ont fait le gros dos, accusant le coup et redoublant d’ingéniosité pour passer le cap sans trop d’encombres. Le moratoire sur les faillites et les indemnités mises en place par les différentes régions ont aidé, tant bien que mal.

De nombreux secteurs et activités restent fragilisés par les mesures sanitaires, pendant que les arrêts maladie et quarantaines fragilisent les équipes déjà sous pression depuis de longs mois et que le télétravail impose une lourde réorganisation du travail.

A cela s’ajoutent une flambée des prix de l’énergie et le manque cruel de matières premières, pourtant indispensables à la bonne gestion du carnet de commandes. Les coûts de production s’emballent. Les effets sur l’inflation – donc sur la charge salariale – sont désastreux.

UCM a conscience, depuis les premières heures de cette pandémie, de la gravité de la situation et des efforts consentis par les entrepreneurs.

La capacité de résilience de nos entreprises a bluffé le monde économique, tant elle fut riche, profonde et prégnante. Nous voulons saluer vos efforts et vous dire merci. Et vous promettre de poursuivre le travail à vos côtés, pour vos entreprises.

De nombreux dossiers cruciaux

Les axes de travail du service d’Etudes et Lobby d’UCM sont de deux ordres : 4 axes transversaux qui sont en filigrane de chacun de nos positionnements et 5 axes métiers en lien direct avec les préoccupations des indépendants et des PME.

L’année 2022 sera marquée par des projets et des réformes d’envergure que nous suivrons de près pour porter votre voix… Et veiller à ce qu’elle soit entendue et considérée.

Et ces dossiers ne vont pas manquer :

  • La réforme des pensions ;
  • Le projet de réforme fiscale d’envergure ;
  • L’enjeu de la santé mentale des indépendants ;
  • Le déploiement des plans de relance et la transition économique ;
  • La réformes des aides à l’investissement ;
  • La lutte contre les pénuries de main-d’œuvre ;
  • Le Plan Formation Insertion ;
  • L’accord interprofessionnel…

Sans oublier le maintien des aides de crise à prolonger, complétées par le soutien financier des banques qui doivent endosser leur rôle d’accompagnement des entreprises.

Même si, à l’aube de cette nouvelle année, la situation n’est pas des plus réjouissantes cette année sera synonyme de la mise en route des plans de relance. Nous apercevons le bout du tunnel avec de belles opportunités à la clé.   

About Isabelle Morgante

Chargée de Communication chez UCM depuis 2009 et aujourd'hui responsable de la communication digitale. Je veille à mettre en lumière le travail et l'expertise des conseillers du service d'études, toujours au service des entreprises wallonnes et bruxelloises.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.