Reconfinement : les soutiens sont attendus

ucm-voice-coronavirus-mesures-wallonie-indépendants

Limiter la propagation du virus. Empêcher la saturation des hôpitaux. Pour la deuxième fois, notre pays se retrouve confiné. Avec des indépendants et des PME de plus en plus inquiets pour leur avenir.

Beaucoup d’indépendants et de PME sont aujourd’hui en grande difficulté. Usés par huit mois de crise, le moral est au même niveau que les finances : au plus bas.

 » (..) Je comprends, bien entendu… mais, les factures, elles, continuent à arriver… Va-t-on nous aider??? (…) » ;  » Cette deuxième vague est totalement désastreuse pour tous les indépendants ! »;  » Je me pose énormément de questions…Indépendante depuis 35 ans, et je me demande si il faut continuer à se battre »;  » Nos sommes morts » ; … Autant de messages reçus jour après jour.

À l’angoisse d’une situation sanitaire dont on ne voit pas encore l’issue, s’ajoute l’angoisse de savoir de quoi demain sera fait. « Demain » au sens propre. Annonces de nouvelles règles, de nouvelles mesures de soutien, de la date d’application des nouvelles aides, de la mise en ligne d’une plateforme, etc. Nombreux sont celles et ceux qui s’y perdent.

Nous avons encore pu l’observer ce week-end. Entre les grandes lignes du reconfinement annoncées par le Premier ministre et les informations concrètes – qui peut poursuivre ses activités ou pas et comment -, de longues heures se sont écoulées. Ce n’est pas un jugement de valeur mais un constat.

Nous constatons aussi que les informations concrètes ne sont pas suffisamment détaillées ni adaptées à la diversité des situations sur le terrain. Raison pour laquelle nos équipes se démènent pour répondre aux questions d’interprétation des entrepreneurs.

Et il faudra encore faire preuve de patience avant de savoir comment le gouvernement fédéral compte tenir son engagement de « ne laisser personne de côté ». Idem pour savoir quand et comment les entités fédérées vont participer au soutien de celles et ceux qui sont la colonne vertébrale de l’économie.

 

À ce stade, au niveau fédéral, nous avons demandé que les mesures suivantes soient prises ou confirmées :

  • le double droit passerelle pour TOUS les secteurs obligés de fermer ;
  • un droit passerelle de reprise pour TOUS les indépendants dont le chiffre d’affaires reste en berne en raison des mesures sanitaires et plus largement de la crise ;
  • la prolongation des reports de paiement des crédits, en y intégrant le leasing ;
  • la réintroduction d’un moratoire sur les faillites, au moins sur les dettes fiscales et sociales ;
  • l’extension de l’exonération de charges patronales à tous les secteurs reconfinés;
  • l’accès au droit au chômage temporaire pour force majeure Covid19 réouvert pour TOUTES les entreprises ;

Au niveau régional, nous continuons d’insister pour :

  • l’extension des 4ème et 5ème vagues d’aide : sans inclure de codes NACE, en tenant compte d’une baisse de chiffre d’affaires de 40 % ainsi que des charges fixes ;
  • une solution pour le paiement des baux commerciaux. Notre proposition reste d’actualité : le propriétaire laisse tomber 50 % du loyer et est dispensé du paiement du précompte immobilier, le locataire peut financer les 50 % restants avec un prêt de trésorerie garanti par les outils publics. Un mécanisme du même ordre a été mis en place en Flandre et Bruxelles penche de plus en plus sérieusement sur la question. La Wallonie doit à son tour s’en saisir;

Les communes et leurs Agences de développement local ont, elles aussi un rôle à jouer. Comme nous toutes et tous, en tant que consommateurs, en soutenant nos indépendants et nos PME de proximité, en privilégiant les « achats dans ma zone » plutôt que les « achats Amazon ».

Si nous avons toutes et tous un rôle à jouer pour limiter la propagation du virus, nous en avons aussi un à jouer pour préserver les activités et les emplois locaux. C’est un choix de société(s).


UCM vous informe

  • Découvrez nos foires aux questions fréquentes, elles sont continuellement mises à jour sur le site ucm.be.
  • Pour suivre les informations officielles sur Twitter, nous avons créé une liste.
  • Pour les mesures spécifiques aux entrepreneur(e)s bruxellois(e)s, rendez-vous sur le 1819.
  • Pour les mesures spécifiques aux entrepreneur(e)s wallon(ne)s, rendez-vous sur le 1890.

L'auteur.e de cet article

Isabelle Morgante
Chargée de Communication chez UCM depuis 2009 et aujourd'hui responsable de la communication digitale. Je veille à mettre en lumière le travail et l'expertise des conseillers du service d'études, toujours au service des entreprises wallonnes et bruxelloises.

One thought on “Reconfinement : les soutiens sont attendus

  1. J’ai envoyé un mail à UCM Namur pour droit passerelle de septembre et octobre. Le 8 octobre.
    J’ai même pas eu une réponse a se jour ..
    Ont à le temps de mourir de faim.
    Il font de la sélection pour les dossiers.
    Je sais plus quoi dire.
    Quel tristesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap