Bruxelles : 74 millions pour les secteurs les plus touchés

Ce 21 janvier, le gouvernement bruxellois s’est mis d’accord sur le principe d’une prime Tetra pour les restaurants et cafés, les hébergements touristiques ainsi que les entreprises actives dans l’événementiel, la culture et le tourisme, et les discothèques.

Ces secteurs et leurs entrepreneurs sont sans activité (ou réduite à sa plus simple expression) depuis des mois. Des perspectives pour eux il n’y en a pas, en tout cas pas à court terme. Pas de place à ces secteurs loisirs “non essentiels” dans le contexte actuel. UCM demandait des aides pour les soutenir. Le gouvernement bruxellois a entendu cet appel et nous l’a annoncé à l’occasion d’une réunion avec les fédérations interprofessionnelles et sectorielles.

 

Le principe

Ce dispositif d’aide Tetra prendra la forme d’une prime variable dont le montant sera fixé en fonction du nombre d’équivalent temps plein (ETP) de l’entreprise et de la baisse du chiffre d’affaires constatée entre les trois derniers trimestres de l’année 2019 et la même période sur 2020.

Une approche qu’UCM soutient dans un souci d’équité et afin de tenir compte au mieux de la réalité et de la situation individuelle de chacun.

Des montants différenciés

Selon le secteur concerné, les montants des indemnités se situeront dans les fourchettes suivantes :

  • Pour le secteur ReCa, les fournisseurs de l’Horeca et le secteur de l’événementiel : de 5.000 à 36.000 €;
  • Pour le secteur de l’hébergement : de 5.000 à 50.000 €;
  • Pour les discothèques : de 60.000 à 100.000 €.

Une bonne nouvelle pour ces secteurs mais il faudra être patient, le chemin est encore long jusqu’au paiement de la prime. Ce projet doit franchir de nombreuses étapes (rédaction de l’arrêté, avis du Conseil d’État, avis des partenaires sociaux, passage en conseil des ministres etc.).

Des points d’attention

UCM sera attentif à ce que tous les entrepreneurs de ces secteurs puissent bien bénéficier de cette prime. Les secteurs du tourisme et de l’événementiel regroupe des entreprises variées, des métiers divers et des réalités différentes, toutes doivent être aidées.

Nous prônons le cumul des aides régionales et fédérales. Ce n’est que comme cela que les entrepreneurs pourront survivre à cette crise sans fin.

Puis, il y a des demandes spécifiques à certains secteurs comme les agences de voyage. Nous les relayerons.

La secrétaire d’État Barbara Trachte nous l’a promis : la concertation sur les modalités concrètes de Tetra se poursuivra de manière formelle et informelle. Nous apprécions et nous la demanderons.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.