Indépendants : une (bonne) santé à préserver!

Le saviez-vous ? Entreprendre est excellent pour le moral et ce, malgré le stress, les charges de travail et les risques que cela comporte. Pour UCM, la situation des indépendants réclame néanmoins des mécanismes de soutien spécifiques.

La question de la santé des indépendants n’est pas un détail : en Belgique, un travailleur sur cinq a la statut d’indépendant à titre principal. Autre chiffre à prendre en compte : un indépendant travaille en moyenne 53 heures par semaine.

Malgré le stress, les indépendants se considèrent en bonne santé. Et font moins souvent appel aux mécanismes classiques de sécurité sociale : chaque année, 2 % des indépendants doivent prendre un arrêt-maladie pour 11 % dans le régime des salariés selon les chiffres les plus récents de l’Inami.

Des études, dont celle menée notamment par l’Observatoire Amarok, montrent aujourd’hui qu’entre les aspects “pathogènes” et “salutogènes” de l’activité indépendante, la balance santé est positive. En d’autres mots, entreprendre serait bon pour la santé !

C’est là, la situation moyenne. À côté de cela, on rencontre aussi chez les entrepreneurs des drames financiers et de santé – les deux peuvent être mêlés – qui sont alors souvent plus profonds. Pour ces cas, UCM demande une approche et des mesures spécifiques !

Il faut davantage de mesures de soutien

Quelles sont ces mesures spécifiques ? On peut les résumer ainsi :

  • L’assurance indemnités en cas de incapacité de travail de longue durée (invalidité) est insuffisante. Il faut aller vers des indemnités proportionnelles qui protègent davantage contre la perte sévère de pouvoir d’achat.
  • Pour les cas d’arrêt-maladie de courte et moyenne durée, il faut proposer aux indépendants un cadre spécifique : le congé-maladie mi-temps.
  • Les structures de soutien multidisciplinaire pour les indépendants physiquement, mentalement et financièrement au fond du trou sont en Belgique très insuffisantes. AgriCall (structure spécifique au secteur agricole) peut servir de modèle.
  • Simplifier, faciliter, limiter les démarches administratives, encore et toujours.

En savoir plus

About Renaud FRANCART

Actif dans la sécurité sociale des travailleurs indépendants, mon expertise porte notamment sur les obligations sociales des indépendants, sur les pensions (réformes et prometteur système à points), l'assurance maladie-invalidité, les allocations familiales, ou encore les assurances complémentaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.