Bruxelles : Prêt Proxi, c’est parti !

La Région bruxelloise était la seule Région ne disposant pas encore de ce dispositif permettant de mobiliser l’épargne privée. C’était une revendication du mémorandum UCM. Le prêt Proxi est désormais sur les rails.

On connaissait déjà le winwin lening en Flandre et le prêt Coup pouce en Wallonie qui ont tout deux fait leurs preuves. Il leur manquait un petit frère bruxellois. La crise covid a accéléré sa naissance.

Dès ce 15 octobre, les prêts proxi peuvent être conclus et enregistrés sur le site du Fonds de garantie bruxellois, organisme en charge de la gestion de ces prêts.

Situation win-win

Mais c’est quoi au juste? Ce prêt vise à mobiliser l’épargne privée au profit du financement des PME bruxelloises et ainsi assurer à court-terme un renforcement de leurs fonds propres. Concrètement, le prêt Proxi doit permettre aux particuliers de prêter de l’argent aux entrepreneurs bruxellois tout en bénéficiant d’avantages fiscaux sous la forme d’un crédit d’impôt et d’une garantie.

À quelles conditions?

Qui ?

Emprunteur : Les indépendants, PME et associations ayant une activité économique en Région bruxelloise

Prêteur : Toute personne domiciliée sur le territoire de la Région bruxelloise (pour pouvoir bénéficier de l’avantage fiscal). Cela ne peut être le conjoint ou cohabitant légal de l’emprunteur.

Quoi?

Prêt : durée de 5 à 8 ans, remboursable en une fois ou mensuellement, trimestriellement, semestriellement ou annuellement.

Montant : L’entreprise peut emprunter au maximum de 300.000 € (250.000 € à partir de 2022) et le prêteur peut investir par entreprise un maximum de 75.000 € (50.000 € à partir de 2022) par année fiscale avec un maximum absolu de 200.000 €.

Bien entendu, l’emprunteur affecte les fonds prêtés exclusivement à la réalisation de l’activité de son entreprise.

Avantages?

Taux d’intérêt : entre minimum 0,875 % et maximum 1,75 % (taux légal en vigueur en 2020).

Crédit d’impôt : Le prêteur bénéficie d’un crédit d’impôt annuel de 4 % du montant prêté pendant les 3 premières années, puis de 2,5 % pour les années suivantes.

Une mesure orientée relance

La crise a engendré de nombreux problèmes de liquidité des entrepreneurs. Les besoins de trésorerie sont criants et urgents. Le prêt proxi est une alternative au financement classique, une solution à court/moyen terme permettant de répondre à ces besoins et de maintenir à flot ces indépendants et PME.

Investisseurs, c’est à vous de jouer !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.