Bruxelles : la prime Tetra arrive enfin !

Le gouvernement bruxellois a approuvé ce jeudi 11 mars, en 1e lecture, l’arrêté relative à une aide aux entreprises des secteurs Horeca, évènementiel, tourisme, sport et culture. Faisons le point sur les modalités de cette prime Tetra.

Il avait annoncé un budget de 74 millions, le gouvernement bruxellois a revu sa copie (sans doute sous pression des disparités des aides avec les deux autres régions) et décidé d’octroyer 111 millions à ces secteurs fortement impactés par la crise.

Barbara Trachte, secrétaire d’État à la Transition économique :  “Cette nouvelle prime démontre que le gouvernement bruxellois est aux côtés des entreprises et des indépendants les plus touchés pour les aider à traverser la crise. Au total, ce sont plus de 700 millions d’euros d’aides économiques qui ont été décidées depuis un an, soit un montant proportionnellement énorme au regard du budget de la Région bruxelloise. Nous serons également présents pour accompagner les hommes et les femmes qui portent ces entreprises lors de la reprise de leurs activités”.

Ces dernières semaines, une intense concertation a eu lieu avec les fédérations patronales et sectorielles. Les contours de cette prime ont été nettement améliorés par rapport à la version initiale.

 

Des demandes entendues

En effet, ces améliorations sont extrêmement positives pour ces secteurs qui participent au rayonnement et à l’image de la Région de Bruxelles-Capitale en tant que capitale internationale. Ce sont notamment :

  • les montants augmentés de 25 % ;
  • l’ajout des clubs de sport/fitness dans le scope ;
  • des seuils de perte de chiffre d’affaires abaissés à 40 et 60 % (contre 70 et 90 % prévus initialement) ;
  • l’élargissement à 5 primes par entreprise ;
  • un forfait pour les starters.

Concrètement ?

Ce sera une prime variable dont le montant sera fixé en fonction du nombre d’équivalent temps plein (ETP) de l’entreprise et de la baisse du chiffre d’affaires constatée entre le chiffre d’affaire du dernier trimestre de 2019 et celui du dernier trimestre de 2020. Les entreprises auront accès à la prime à partir d’une perte de CA de 40 % entre ces deux périodes. Celles qui ont perdu plus de 60 % de CA bénéficieront d’un montant majoré.

Cette modulation permettra de tenir compte de la la situation réelle de l’entreprise et aider ceux qui en ont le plus besoin.

Les montants varient selon le secteur :

  • Pour le secteur ReCa, ses fournisseurs, le secteur de l’événementiel, de la culture, du tourisme et du sport : de 6.250 à 45.000 € ;
  • Pour le secteur de l’hébergement touristique : de 6.250 à 62.500 € ;
  • Pour les discothèques : de 75.000 à 125.000 €.

Le calcul se fera sur base d’une comparaison des chiffres d’affaires du dernier trimestre 2019 et 2020.

Il faudra démontrer un montant minimal de chiffre d’affaires de 25.000 € en 2019 et respecter certains obligations sociales et fiscales.

L’introduction des demandes auprès de Bruxelles Economie Emploi est prévue début avril.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.