Inondations : faites appel aux aides !

Les dernières inondations ont plongé des milliers de personnes dans le désarroi.

Les inondations de cette mi-juillet sont un drame absolu. Indépendants et patrons de PME, faites appel à la dispense, au droit passerelle et, pour les salariés à l’arrêt, le chômage temporaire. Les aides et l’entraide doivent fonctionner à plein !

UCM met tout en oeuvre pour que toutes les aides possibles soient aujourd’hui activées et proposées aux indépendants et PME touchés par les inondations.

Indépendants : dispense de cotisations mais aussi droit passerelle

Du côté des indépendants et de leur statut social, nous avons interpellé ce matin le Ministre David Clarinval en charge de la compétence Indépendants, qui va mettre tout en œuvre pour donner un accès simple aux deux aides qui s’imposent :

  • La demande de dispense de cotisations sociales, à commencer par la cotisation ici du 3e trimestre 2021. Elle peut être obtenue auprès de votre caisse d’assurances sociales, en remplissant dans les prochaines semaines le formulaire ad hoc.
  • Une indemnité de droit passerelle pour force majeure. Cette aide a eu toute son utilité durant la crise Covid et a pour but de couvrir la perte de revenu du ménage. Elle est activable en cas d’arrêt de 7 jours des suites d’une catastrophe naturelle, telle une inondation ou de la destruction (ici par l’eau) de l’outil de travail de l’indépendant. C’est aussi auprès de la caisse d’assurances sociales que la demande doit être effectuée (au plus tôt, mais sans problème encore d’ici la fin de l’année). Le montant de l’indemnité est de 322,92 € (403,53 € en cas de charge de famille) par semaine d’interruption complète.

Consultez très prochainement le site de votre caisse d’assurances sociales.
Plus d’information sur le site de la caisse UCM

Employeurs : chômage temporaire pour force majeure

Pour couvrir les travailleurs pour la période d’arrêt de tout ou partie de l’activité de l’entreprise, il y a lieu de se tourner vers le chômage temporaire pour force majeure.

UCM a contacté le Ministre de l’Emploi, Pierre-Yves Dermagne, afin de s’assurer que tout soit mis en œuvre au niveau de ce chômage temporaire pour force majeur pour qu’immédiatement, ces employeurs et leurs salariés aient de manière rapide et simple, l’accès à cette aide.

Voici d’ailleurs, les toutes dernières informations, du Secrétariat social UCM

Assurances et fonds des calamités

Pour l’heure, il est primordial, après avoir mis tout le monde en sécurité, que chaque indépendant touché (comme chaque citoyen d’ailleurs) prenne contact avec son courtier ou sa compagnie d’assurances pour activer les couvertures assurantielles nécessaires (assurance incendie, assurance chômage commercial, assurance perte d’exploitation…).

« Les personnes et les entreprises touchées à divers degrés par les intempéries peuvent compter sur leur courtier pour les assister dans les différentes démarches à accomplir à la suite des sinistres qu’ils subissent. Qu’ils n’hésitent surtout pas à les contacter, les courtiers mettront tout en œuvre pour aider leurs clients. », Eric Vanhalle, CEO Adjoint de FEPRABEL, Fédération des Courtiers en assurance et intermédiaires financiers de Belgique.

UCM s’est déjà également inquiétée auprès de certains gouverneurs de provinces que les inondations de cette mi-juillet soient reconnues calamité naturelle publique par les autorités wallonnes. L’objectif est que le fonds des calamités puisse intervenir le plus rapidement possible pour la part des dégâts non couverte par les assurances.

Aides et entraide

Plus les heures passent et plus l’ampleur des dégâts et de l’impact des inondations sur les entreprises se fait jour. Une ampleur inouïe. Outre les aides et le recours aux assurances, faisons passer le message et mettons-le en œuvre tous ensemble : “Serrons-nous les coudes ! “, encore un fois !

About Renaud FRANCART

Actif dans la sécurité sociale des travailleurs indépendants, mon expertise porte notamment sur les obligations sociales des indépendants, sur les pensions (réformes et prometteur système à points), l'assurance maladie-invalidité, les allocations familiales, ou encore les assurances complémentaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.