Nouvelles mesures sanitaires … mais quid des aides ?

Incompréhensible. Incohérent. Socialement inquiétant. Rien n’est décidé quant à la prolongation du droit passerelle et du chômage temporaire au-delà de septembre. Nombre d’indépendants ressentent pourtant que la crise n’est pas terminée.

Le Comité de concertation “CoDeCo” s’est tenu vendredi 17 septembre. Le 1er Ministre Alexander De Croo a rappelé la nécessité de se faire vacciner. Que nous étions encore sur le fil, qu’on n’est pas loin de retomber dans une situation très complexe au niveau épidémiologique et sur le plan de l’accueil dans les soins intensifs. A Bruxelles, mais aussi dans d’autres villes et quartiers.

CoDeCo : “La crise n’est pas terminée !”

C’est bien cela le message du CoDeCo. La crise n’est pas terminée. Pas partout.

“Le Comité constate que le nombre de nouvelles contaminations est en phase de stabilisation. Il en va de même pour les taux globaux d’hospitalisations qui, après une période de lente augmentation depuis le début du mois de juillet, ont diminué pour la première fois la semaine dernière. Il subsiste néanmoins d’importantes disparités : en Flandre, l’incidence est à la baisse, en Wallonie on observe une légère hausse et Bruxelles connaît une stabilisation des chiffres des contaminations à un niveau élevé. La prudence reste donc de mise. ” Communiqué de presse du 17 septembre 2021.

La prudence reste de mise. Et des mesures nouvelles sont encore prises, notamment la mise en œuvre plus généralisée du CST (Covid Safe Ticket). La situation toujours critique rend cette mesure nécessaire.

L’extension du CST aux métiers de contact est évoquée. Ce qui est certain, c’est que bon nombre d’indépendants s’inquiètent d’être contraints de se reconfiner. Ou de devoir prochainement à nouveau limiter leurs activités.

Gouvernement fédéral : “La crise est terminée !”

Pendant que le CoDeCo s’exprime, le Gouvernement fédéral continue de discuter encore et encore : la prolongation au-delà du 30 septembre 2021 des aides aux entreprises (droit passerelle et chômage) semble remise en cause, pour des raisons budgétaires.

Nous sommes fin septembre 2021. Les organisations d’indépendants dont UCM relevaient déjà en mai 2021 le caractère impératif des aides jusqu’au moins fin 2021. Mi-juillet, le gouvernement échouait à s’accorder. Report à mi-août. Chaque semaine de septembre, c’est l’annonce d’un nouveau report de la décision.

Nous sommes fin septembre 2021. Environ 15.000 indépendants et leurs ménages ont toujours besoin d’un revenu de remplacement (droit passerelle) : c’est un nombre en baisse, mais c’est crucial pour ces familles. Dans de nombreux secteurs (tourisme, événementiel, culture, coiffeurs,…), le recours au chômage temporaire coronavirus reste la meilleure arme anti-faillite.

Nous sommes fin septembre 2021. Le gouvernement fédéral semble avoir changé de cible. La prudence budgétaire s’impose. La crise est-elle finie ? Va-t-on limiter au strict minimum les aides aux indépendants et aux entreprises ? Les tensions semblent fortes au sein du gouvernement fédéral au point qu’il n’y ait toujours pas de décision, comme le relève le quotidien La Libre qui parle de “sketch politique”.

C’est incohérent !

UCM dénonce les contradictions et s’inquiète désormais très fortement de l’absence de décision claire sur le prolongation des aides. Pourquoi cette tergiversation ? Pour quelles aides résiduelles au final ? Le risque est encore une fois de se retrouver milieu de l’automne avec des activités à l’arrêt partiel ou complet, mais sans les textes de loi et dispositifs suffisants pour “ne laisser aucun indépendant sur la bord de la route”.

Les enjeux sont sociaux et économiques. Et non budgétaires. Il s’agit ici en effet de mesures “one shot”, limitées aux prochains trois mois, qui ne fragilisent pas la situation budgétaire de la Belgique sur le moyen et long terme. Au contraire !

UCM demande de la clairvoyance et une décision forte !

About Renaud FRANCART

La sécurité sociale des travailleurs indépendants reste un levier important pour développer l'entreprenariat. J'écris ici, avec le Service d'Etudes, pour défendre les intérêts des indépendants en matière de pensions, de droit passerelle, d'assurance maladie-invalidité,... N'hésitez pas à réagir et à commenter.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.