Payements électroniques : soyez attentifs aux coûts de transaction !

Depuis quelques jours, de nombreux commerçants indépendants nous ont signalé des frais supplémentaires engendrés par les transactions sur leurs terminaux de paiement. UCM a pris les devants pour trouver une solution à cette nouvelle difficulté, et obtenu gain de cause.

Le problème a été très vite identifié : il est lié à l’apparition (et l’utilisation) de cartes électroniques Bancontact/Maestro, remplacées progressivement chez les clients du groupe BNP Paribas Fortis par des cartes Bancontact/Visa Débit.

La raison de cette nouvelle configuration ? Une acceptation de la carte dans un plus grand nombre de commerces dans le monde et en ligne.  

Le revers de la médaille ? Un manque à gagner très important pour les commerçants qui acceptent ces cartes, puisque les frais liés à la transaction peuvent dans certains cas s’apparenter à ceux d’une carte de crédit !  Que l’achat soit minime ou pas, peu importe… les frais sont inacceptables !

Dans un premier temps, UCM a contacté Visa pour faire le point de la situation et déterminer l’origine du problème. Selon l’entreprise internationale, le problème se situe au niveau des fournisseurs de terminaux de paiement. Certains identifient la carte utilisée et y lient des frais plus élevés pour le commerçant.

Parmi les fournisseurs, Worldline, leader du marché, nous a confirmé avoir constaté une faille avec un de leur appareil, le “Xengo”. La faille sera rectifiée au 1er décembre, les transactions seront identifiées au tarif de « débit » soit 0.18 cents par transaction.

A la demande d’UCM, les commerçants sous contrat avec Worldline seront rapidement remboursés : ils recevront une note de crédit courant du mois de janvier. Nous poursuivons le combat pour les autres opérateurs.

A l’heure où le gouvernement a voté la mise en place, au 1er juillet prochain, d’au moins un moyen de paiement électronique obligatoire dans tous les commerces, il était urgent de dénouer les nœuds de ce problème.

Pour rappel, UCM a demandé que cette nouvelle facilité de paiement soit accompagnée d’un incitant fiscal pour les commerçants, soit concernant l’amortissement de l’achat d’un terminal, soit sur l’abonnement lié à celui-ci.

Si vous avez remarqué des frais inhabituels liés aux transactions électroniques de votre commerce, aidez-nous à identifier les fournisseurs de terminaux et modèles concernés en nous envoyant un mail à mailto:commerce@ucm.be

About Isabelle Morgante

Chargée de Communication chez UCM depuis 2009 et aujourd'hui responsable de la communication digitale. Je veille à mettre en lumière le travail et l'expertise des conseillers du service d'études, toujours au service des entreprises wallonnes et bruxelloises.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.